le blog d’Aliel

Bienvenue sur mon blog

 

L’homme idéal: une vision croisée

L’homme idéal, selon moi, serait le formidable mélange entre quatre hommes. Deux existent quelque part sur cette terre, l’un est un personnage de fiction et le dernier enfin est le fils de Dieu. Ces hommes représentent chacun une part que je trouve captivante, ils formeraient à eux 4 l’idéal parfait de l’homme

taigkhrisencompetitionkohlantalechocdesheros4350941xgwqb1615.jpgCe qui me plaît chez Taïg Kris est le croisement même de ses origines : père Algérien et  mère Grecque. Il a les traits altiers comme j’aime chez un homme. Son goût de l’aventure et du risque dans les sports extrêmes lui donnent une belle part masculine. J’aime qu’un homme soit viril et fort, que ce soit dans le mental et physiquement. Un homme doit être sûr de lui, doit aimer foncer et se donner à fond. De plus, Taïg Kris a un très beau sourire, et un regard franc, jovial et lumineux.

374572839small.jpg294210124.jpgm59e2f8c6491844b3acabe6c5669a3883.jpg

photomisc010sh.jpg  Eric Bana représente un type d’homme qui ne me laisse pas insensible. Il a tout du brun à la fois ténébreux et doux. Ce qui me plaît chez lui, c’est sa beauté simple , si entière et naturelle. Il est marié, père de deux enfants, fidèle : un homme plutôt quelconque. Il une vie loin des lumières et projecteurs hollywoodiens. Les personnages qu’il a incarné au cinéma m’ont plû. J’ai préféré son jeu dans « Troie », quand il incarne le prince Hector de Troie, un valeureux guerrier, sage et détestant le combat, le faisant que pour protéger sa cité et sa famille. Je l’ai aussi apprécié dans  » Hors du temps »: il y campe un héros voyageur dans le temps. Moi qui aspire à une vie calme et paisible sans stress ni souci, je pense qu’il représente le partenaire idéal pour ce genre d’existence.

 

76110290.jpg Actarus, prince d’Euphor est un homme venu d’ailleurs, d’une autre planète. Il est grand, brun aux yeux bleus, fort et comme le prince Hector de Troie, il a horreur du combat sauf si sa vie est en danger.Il s’est réfugié sur la planète bleue car sa planète a été dévastée. Actarus est quelque peu taciturne, valeureux défenseur de la terre, il ne laisse aucune place à autre chose que sa mission de sauveur. Ce qui me plaît en lui, c’est sa droiture, sa ligne de conduite, sa force, ses principes. C’est un homme qui a appris à maîtriser les passions de son coeur, il est un samouraï. 

 

jsuspasteur.jpg Jésus-Christ, est le fils de Dieu, membre de laTrinité. Il est le sauveur du monde, il est le roi des rois. Il est la compassion, l’amour filial, la charité et le pardon. Il a un amour infini pour les hommes, il est le Rédempteur de l’humanité. Il a tellement aimé les hommes, qu’il a offert sa vie pour que nous soyons rachetés de la mort et du péché. Il est source de vie. Il est beau et parfait. Quiconque le connaît ne peut s’en détourner, il est le chemin de vérité et de vie. Il est l’homme de tous les idéaux, l’homme de toutes les possibilités, il est tout puissant.

 

Si je fais la somme des qualités, et la somme de ce que j’aime chez ces quatre hommes, je dirai que l’homme idéal pour moi serait :

Brun aux yeux peut-être clairs, mais pas forcément. Ce serait un homme assez fort physiquement et mentalement. Un homme énergique, viril. Mais cette virilité ne lui ôterait pas une certaine douceur et tendresse. Ce serait un homme droit, bon, aimant la vie, aimant son prochain. Un homme fidèle, c’est-à-dire qu’il soit capable d’être l’époux d’une seule femme. Ce serait un homme qui aurait une certaine conduite de vie : des principes d’honnêteté et de moralité.

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 19 avril, 2010
A 5:58
Commentaires : 0
 
 

LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL

Le roman de Khaled Hosseini, édité dans la collection 10/18 est l’oeuvre qui m’a marqué en 2008. lescerfsvolantsdekaboul.jpg

 C’est l’histoire de deux petits garçons, dans l’Afghanistan des années 70. Amir est le fils d’un riche commerçant, il est sensible et aime lire. Son rêve est d’être écrivain. Dans la même maison, a été élevé avec lui Hassan, le fils du serviteur. De condition fort humble, le père et le fils hazara (ethnie rabrouée en Afghanistan) servent avec dévotion leurs maîtres.Amir et son petit serviteur sont très proches, ils jouent ensemble, et un lien amical s’est tissé entre eux. Cependant, la lâcheté et la peur d’Amir, un jour, le font faire un très mauvais choix : il laissera son ami et serviteur Hassan se faire violenter. A partir de là, l’amitié des deux enfants est détruite, souillée à jamais par le manque de courage, la malhonnêteté et le mensonge.  C’est la séparation.L’Afghanistan ombe aux mains des russes. Amir et son père s’enfuient vers le pays de la liberté : Les Etats-unis. Là-bas, se construit une nouvelle vie. Mais, Amir reste obsédé par son enfance, par son ami trahi : Hassan. Il ne trouve pas le repos, même s’il rencontre l’amour et la réussite. Une occasion le fait revenir dans le pays de son enfance, et là, il découvre tout ce qui le liait à son cher ami d’enfance Hassan. Commence alors pour lui le périple : la rédemption. Hassan est mort, mais il lui reste un fils. Amir va tout faire pour le sauver et le tirer de ce pays déchiré par les talibans et la guerre.

 J’ai vu avec émotion l’adaptation cinématographique de l’oeuvre. J’en ai été bouleversée, émue jusqu’aux larmes face à cette histoire dramatique. L’amitié, la trahison, l’amour filial, le fossé social, l’amour de l’écriture, tout dans ce film nous émeut, nous attriste, mais nous transporte aussi. L’amitié et le dévouement sans condition du petit serviteur envers son jeune maître fait toute la beauté du film. J’ai aimé aussi voir un pays libre, heureux et fier, avant sa déchéance. Nous pouvons y voir des paysages absolument fabuleux, une culture chaleureuse, une vie si colorée dans cet Afghanistan des années 70/80. Cette oeuvre m’a profondément touchée, c’est un pan de l’histoire d’un pays que j’ai découvert, c’est un grand moment que j’ai vécu. Un instant privilégié et précieux, que mon coeur à jamais retient dans sa mémoire.

 

affichelescerfsvolantsdekaboulthekiterunner20062.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 9 avril, 2010
A 7:41
Commentaires : 0
 
 

Invictus

Invincible : qui ne tombe pas, qui ne faillit pas, qui est invaincu.

J’ai été voir le film de Clint Eastwood « Invictus ». C’était tout simplement géant.

Nelson Mandela, en homme de paix, d’ouverture, de sacrifice, est à la tête de son pays. Il veut changer les mentalités, en finir avec l’apartheid, mais pas avec les armes des autres. Il veut rassembler et réunir.  Son arme pour y parvenir :le rugby. Gagner la coupe du monde de rugby dont la finale aura lieu chez lui, en Afrique du sud.

 

Nous voyons un homme fondamentalement bon, altruiste. Il insuffle le goût de la victoire au capitaine campé par Matt Damon.

Tout simplement extraordinaire !

Ce film aura pour longtemps une place de choix dans ma mémoire. J’y ai vu des valeurs et des principes altiers, j’ai entendu l’écho d’un coeur douloureux, j’y ai soupçonné toute la fierté d’un peuple. Mais, au delà de tout, j’ai appris que le pardon est une force tellement plus vivifiante !

 

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 22 mars, 2010
A 6:05
Commentaires : 0
 
 

Il est un pays…

Il est un pays au loin, très loin dans un endroit de rêve,

Où je peux me ressourcer. Dès que je peux, je m’y réfugie.

Quand la vie est trop pénible, quand le monde est trop lourd à imaginer,

Quand les contraintes étouffent mon esprit, quand le bruit est insupportable,

C’est là-bas où je fuis.

Imaginez un lieu retiré, un coin sauvage et intact

Pensez à une source d’eau vive rafraîchissante

Ecoutez le bruit soyeux du vent dans les branchages

Sentez un bouquet d’arômes de pins et d’herbes

Alors vous saurez que vous êtes dans mon coin secret

Dans mon refuge contre les tempêtes de la vie

Alors vous saurez que vous être chez moi

Dans les replis secrets de mon âme.

C’est là mon havre de paix.

8.jpg

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 18 mars, 2010
A 10:03
Commentaires : 0
 
 

Pourquoi Eric Bana ne sera jamais une étoile montante ?

Eric Bana est un acteur de grande envergure. Cependant, cette étoile dans le ciel de ma vie ne saurait être considérée comme une étoile dans la planète Hollywood. Et c’est tant mieux.

Tout d’abord Eric Bana n’est pas un pur produit du pays des stars américaines. De mère allemande et de père croate, il est né à Melbourne.  Et c’est là-bas qu’il a commencé sa carrière, dans la comédie d’abord. Il y a épousé Rebecca qui lui a donné deux enfants.

Contrairement à la majorité des stars, il est discret sur sa vie privée. On ne le voit à aucune sortie de stars, si ce n’est les projections de ses films ou les tournées de promotion.  Et lors de ces manifestations extérieures, on voit toujours sa femme à son bras.

Lorsqu’il est en tournage, son foyer l’accompagne. Toujours. Il ne tourne pas tous les ans. Entre chacun de ses films, il est en famille, calfeutré à Melbourne.

Ce ne sera jamais une star de cinéma, car sa vie n’est pas aussi palpitante que celle de ses collègues. Quand, exceptionnellement nous chopons des photos volées de lui, c’est pour contempler le parfait tableau d’une famille qui se promène en dégustant une glace, au hasard d’une rue.

Il ne fait pas la une des tabloïds car c’est un homme simple, rien dans sa vie ne fait l’objet de scandale, puisque c’est un homme qui mène une vie, tout ce qu’il y a de plus banal : un homme marié, père de deux enfants. En Australie, loin des paillettes et du strass hollywoodien.

Aucune dépendance notée genre nicotine, alcool, femme. Il est très sage, presque un exemple dans ce gratin d’acteurs ténébreux. Fidèle à la femme qu’il a rencontré à ses débuts.

Petite anecdote: à sa main gauche une alliance en or passée à son doigt lors de ses épousailles avec Rébecca, et à son annuaire droit, une alliance en argent, offerte par sa femme durant leurs premières années. Autant dire  que c’est un homme lié fermement à la femme qu’il a choisi qui est son grand amour, et la mère de ses deux enfants.

Pour toutes ces raisons, Eric Bana, c’est du solide, du sérieux ! Et jamais, jamais au  grand jamais il ne montera dans le firmament de Hollywood, car, lui, n’est pas une étoile de pacotille dans un monde de papier glacé. Oh non! Eric Bana, c’est une étoile dans la voûte céleste d’un monde bien réel.

ericbana2005020423435.jpg264566rebeccagleesonetericbanaa637x03.jpgPourquoi Eric Bana ?imagesplayersericbanaericbana10.jpg

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 9 mars, 2010
A 7:16
Commentaires : 0
 
 

Sur ce blog :

Je parlerai de ce qui me fait plaisir, de ce qui me révolte peut-être aussi.

Je livrerai le soubresauts de mes pensées,

J’épancherai mon esprit en matière de préférences littéraires et cinématographiques,

Je disserterai sur mes coups de coeur du moment, comme sur les choses que j’emporte à toute éternité.

Ce blog, c’est mon carnet de vie

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 7 mars, 2010
A 0:28
Commentaires : 0
 
 
 

amarkhalil |
moi THE gangsta |
sergiolenomito67 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Happy
| atelier de jenny
| La Grande Parade du Canton ...