le blog d’Aliel

Bienvenue sur mon blog

 

LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL

Le roman de Khaled Hosseini, édité dans la collection 10/18 est l’oeuvre qui m’a marqué en 2008. lescerfsvolantsdekaboul.jpg

 C’est l’histoire de deux petits garçons, dans l’Afghanistan des années 70. Amir est le fils d’un riche commerçant, il est sensible et aime lire. Son rêve est d’être écrivain. Dans la même maison, a été élevé avec lui Hassan, le fils du serviteur. De condition fort humble, le père et le fils hazara (ethnie rabrouée en Afghanistan) servent avec dévotion leurs maîtres.Amir et son petit serviteur sont très proches, ils jouent ensemble, et un lien amical s’est tissé entre eux. Cependant, la lâcheté et la peur d’Amir, un jour, le font faire un très mauvais choix : il laissera son ami et serviteur Hassan se faire violenter. A partir de là, l’amitié des deux enfants est détruite, souillée à jamais par le manque de courage, la malhonnêteté et le mensonge.  C’est la séparation.L’Afghanistan ombe aux mains des russes. Amir et son père s’enfuient vers le pays de la liberté : Les Etats-unis. Là-bas, se construit une nouvelle vie. Mais, Amir reste obsédé par son enfance, par son ami trahi : Hassan. Il ne trouve pas le repos, même s’il rencontre l’amour et la réussite. Une occasion le fait revenir dans le pays de son enfance, et là, il découvre tout ce qui le liait à son cher ami d’enfance Hassan. Commence alors pour lui le périple : la rédemption. Hassan est mort, mais il lui reste un fils. Amir va tout faire pour le sauver et le tirer de ce pays déchiré par les talibans et la guerre.

 J’ai vu avec émotion l’adaptation cinématographique de l’oeuvre. J’en ai été bouleversée, émue jusqu’aux larmes face à cette histoire dramatique. L’amitié, la trahison, l’amour filial, le fossé social, l’amour de l’écriture, tout dans ce film nous émeut, nous attriste, mais nous transporte aussi. L’amitié et le dévouement sans condition du petit serviteur envers son jeune maître fait toute la beauté du film. J’ai aimé aussi voir un pays libre, heureux et fier, avant sa déchéance. Nous pouvons y voir des paysages absolument fabuleux, une culture chaleureuse, une vie si colorée dans cet Afghanistan des années 70/80. Cette oeuvre m’a profondément touchée, c’est un pan de l’histoire d’un pays que j’ai découvert, c’est un grand moment que j’ai vécu. Un instant privilégié et précieux, que mon coeur à jamais retient dans sa mémoire.

 

affichelescerfsvolantsdekaboulthekiterunner20062.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par aliel3
Le 9 avril, 2010
A 7:41
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

amarkhalil |
moi THE gangsta |
sergiolenomito67 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Happy
| atelier de jenny
| La Grande Parade du Canton ...